Skip to main content

Search

LE LONG CHEMIN ‘DE LA MOLÉCULE AU MÉDICAMENT’

LE LONG CHEMIN ‘DE LA MOLÉCULE AU MÉDICAMENT’

La découverte, le développement et la mise sur le marché d’un nouveau médicament prend des années. Il faut en moyenne de douze à quatorze ans avant qu’une molécule devienne un médicament commercialisable. C’est un trajet qui est non seulement long, mais aussi risqué et onéreux, sans garantie de succès.

La recherche scientifique demande beaucoup de temps. Mais ce sont aussi des dizaines d’autres départements qui sont mis à contribution tout au long du processus de développement et d’enregistrement.

De la recherche fondamentale à la commercialisation

Dans la recherche fondamentale, des chercheurs recherchent une cible (‘target’), généralement une protéine défectueuse. La mission consiste précisément à trouver la molécule qui peut atteindre l’effet recherché de manière sûre et efficace. Dans la phase de développement préclinique, les molécules les plus prometteuses sont testées davantage, tant au niveau cellulaire (in vitro) que sur des animaux de laboratoire vivants (in vivo). Seules la molécule ou les molécules les plus prometteuses ont des chances d’atteindre le stade de candidat médicament.

Le candidat médicament qui a été sélectionné est-il suffisamment sûr pour être testé sur des humains ? Alors commencent les études cliniques auprès de volontaires sains (phase 1), suivies par des études sur de petits groupes de patients (phase 2) et de plus grands groupes de patients (phase 3). À ce stade, ce sont surtout la sécurité et l’efficacité de la substance active qui importent, ainsi que la manière dont cette substance se comporte dans le corps (absorption, distribution, élimination). Ce n’est qu’après le dépôt d’un dossier souvent très volumineux auprès des autorités compétentes et l’approbation de ce dossier qu’un médicament enregistré peut être mis sur le marché. Ce dossier d’enregistrement contient toutes les données cruciales des études fondamentale, préclinique et clinique qui ont précédé.

Après l’enregistrement, la production chimique et pharmaceutique commence à tourner à plein régime pour pouvoir mettre le médicament le plus rapidement possible sur le marché. Entre-temps, le monde médical est informé du nouveau médicament et le prix et le remboursement du médicament sont négociés avec les autorités. Dès que tout cela est achevé, le médicament peut être distribué via les grossistes et les pharmacies. Il va sans dire qu’ensuite également, la sécurité est suivie de près et que des études cliniques complémentaires (phase 4) sont éventuellement effectuées.