Skip to main content

Search

Prévention de la maladie

Prévention de la maladie
Des plateformes de recherche dédiées à la prévention de la maladie, à l'interception des maladies et au microbiome aident à redéfinir les soins de santé

"Si l'on considère l'avenir, notre objectif est de tirer profit des avancées scientifiques sans précédent pour traiter, intercepter et prévenir les maladies dans une optique novatrice. En unissant les compétences internes et l'innovation externe, nous espérons vraiment faire la différence pour des patients dans le monde entier. "

Dr. William N. Hait, Ph.D.

RESPONSIBLE MONDIAL DE JANSSEN R&D

Les trois nouvelles plate-formes de recherche de Janssen Research & Development se consacrent à la prévention de la maladie, l'interception des maladies et au microbiome - des domaines de l'innovation médicale transformationnelle appelés à modifier les soins de santé. Les équipes collaboreront étroitement avec les cinq domaines thérapeutiques de Janssen et avec des partenaires externes pour soutenir la recherche en cours et stimuler les connaissances scientifiques dans ces domaines afin de changer la façon dont les maladies sont prises en charge.

Le Janssen Prevention Center (JPC) s'attache à la prévention de maladies non transmissibles chroniques comme la maladie d'Alzheimer, les maladies cardiaques, le cancer et les maladies auto-immunes qui ont un impact toujours plus grand sur les populations vieillissantes et qui pèsent lourdement sur les systèmes de santé à l'échelle mondiale. « Pour changer le cours des choses dans ces domaines et dans d'autres caractérisés par des besoins médicaux non satisfaits, notre objectif est de trouver des solutions innovantes et d’étudier comment nous pouvons offrir aux gens une vie plus longue et plus saine et réduire la morbidité », déclare Dr. Jaap Goudsmit, Ph.D., responsable mondial du Janssen Prevention Center.

Le Disease Interception Accelerator (DIA) est un nouveau groupe de type incubateur qui s'attaquera aux causes premières d’une maladie. « L’interception des maladies interviendra avant la phase de diagnostic actuellement acceptée dans la pratique clinique et recherchera des solutions visant à stopper, inverser ou endiguer la progression de la maladie, par exemple en cas de diabète de type 1 ou de différentes formes de cancer », explique Benjamin Wiegand, Ph.D., responsable mondial du Disease Interception Accelerator. « À travers cette démarche inédite, notre ambition est de prévoir et anticiper le risque d'évolution vers la maladie avant que la personne ne tombe malade. » Le DIA travaillera à mieux comprendre la prédisposition aux maladies, l'évaluation des risques et la lutte contre les causes de la maladie, comme la prédisposition génétique, l'exposition environnementale et les modifications phénotypiques. Il fera appel à une combinaison d'approches pharmaceutiques traditionnelles et d'autres approches non pharmaceutiques pour stopper la progression de la maladie dans les populations à risque, favorisant ainsi l'amélioration de la santé et du bien-être des personnes et de la société.

Le Janssen Human Microbiome Institute (JHMI) met l'accent sur un domaine scientifique émergent dont le rôle crucial dans la santé humaine est de plus en plus reconnu. « En comprenant mieux le microbiome - les différentes populations de bactéries qui vivent dans et sur le corps humain - nous espérons mieux cerner son rôle dans la maladie. Et nous espérons trouver de nouveaux traitements pour lutter contre les principales maladies auto-immunes et autres pathologies pour lesquelles les options thérapeutiques qui existent actuellement sont insuffisantes », déclare Dirk Gevers, Ph.D., responsable mondial du Janssen Human Microbiome Institute. « Grâce à la recherche de pointe et à un réseau collaboratif international, nous nous proposons de transformer la science du microbiome en objectifs thérapeutiques et procédures diagnostiques pouvant transformer la santé humaine. »