Skip to main content

Search

Vers un monde sans tuberculose

Vers un monde sans tuberculose

D'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), 10 millions de personnes sont atteintes de tuberculose dans le monde. 4 millions d'entre elles ne reçoivent pas de traitement adéquat et en 2015, 1,8 million de personnes sont mortes de la maladie.[1] Le nombre de cas diminue lentement, mais la tuberculose reste toujours la maladie infectieuse la plus mortelle après le VIH/sida. En Belgique, plus de 1 300 personnes sont concernées par la maladie.[2] Ces chiffres préoccupent énormément Janssen, qui a décidé de se joindre au combat pour éradiquer la tuberculose.

La tuberculose est une maladie infectieuse très contagieuse et mortelle qui se transmet via la Mycobacterium tuberculosis. La contamination a généralement lieu via l'inhalation de bactéries qui sont libérées lorsqu'une personne infectée tousse ou éternue. La tuberculose touche les poumons, mais aussi d'autres organes tels que les reins, les os et le cerveau. L'infection se propage principalement via le sang dans un corps présentant une déficience immunitaire ou lorsque le nombre de pathogènes est particulièrement important.

La tuberculose peut être guérie

Depuis 1944, la tuberculose peut être traitée et guérie à l'aide d'antibiotiques, mais les bactéries sont rapidement devenues insensibles aux antibiotiques. Des formes de tuberculose résistantes continuent de progresser dans le cas de traitements inadaptés ou de prises irrégulières de médicaments.

Le traitement standard contre la tuberculose se compose d'un cocktail de quatre antibiotiques que le patient doit prendre durant six mois sans interruption. En cas de tuberculose, les symptômes disparaissent généralement après deux mois mais le patient doit continuer la thérapie au moins pendant quatre mois pour éliminer les derniers bacilles. Une tâche ardue, en particulier pour les personnes vivant dans des régions isolées. Mais si l'on arrête le traitement trop tôt, on augmente de façon exponentielle le risque de développement de bactéries résistantes.

La menace majeure de la MDR-TB

La tuberculose multirésistante ou MDR-TB est l'une des formes de tuberculose les plus mortelles et les plus difficiles à traiter. Elle est provoquée par les souches d'une bactérie qui est insensible aux médicaments les plus puissants sur le marché. En 2013, la maladie a touché environ 480 000 personnes à travers le monde, dont plus de la moitié en Inde, en Chine et en Fédération de Russie.

Les chercheurs de Janssen ont découvert et développé un nouveau traitement pour la MDR-TB, en tant que composant d'une thérapie combinée pour les adultes. Ce médicament est entre-temps commercialisé dans beaucoup de pays et a récemment été repris sur la Liste des médicaments essentiels de l’OMS. Janssen travaille avec d'autres pour enrayer l'épidémie de MDR-TB. Nous avons ainsi lancé Global Public Health en 2014 pour répondre aux défis de santé majeurs, dont la MDR-TB, et ce principalement dans les pays disposant de très peu de moyens pour les soins de santé. Nous travaillons à un meilleur accès aux médicaments, à une coopération accrue et à de nouvelles solutions de santé. Nous espérons pouvoir faire une différence significative pour la santé publique dans le monde entier. Nous aspirons à un monde dans lequel plus personne ne mourra de la tuberculose.


[1] Organisation mondiale de la Santé. Global Tuberculosis Report 2014
[2] Janssen EU Disease Lens