Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Skip to main content

Rechercher

Cancers de la cavité buccale et cancers oropharyngés/Cancer du col de l'utérus

Cancers de la cavité buccale et cancers oropharyngés/Cancer du col de l'utérus

Disease Interception Accelerator

Disease Interception Accelerator

En mettant en place des processus d'évaluation des risques, de diagnostics et de consignes de surveillance afin d'identifier les lésions précancéreuses à leur stade le plus précoce et de les intercepter à l'aide d'un spectre de solutions de précision, l'équipe Oral Cavity & Oropharyngeal Cancer/Cervical Cancer Venture (spécialiste des cancers de la cavité buccale et oropharyngés/du col de l'utérus) s'efforce d'intervenir au moment adéquat pour arrêter ces maladies avant qu'elles ne se déclarent. L'équipe travaille actuellement à l'élaboration d'un vaccin qui permettrait d'intercepter ces cancers.

« D'une manière générale, les cancers de la cavité buccale, les cancers oropharyngés et les cancers du col de l'utérus offrent des opportunités d'interception uniques. Dans le cas des cancers de la cavité buccale, les taux de mortalité sont particulièrement élevés du fait que la maladie a généralement atteint un stade avancé lorsque les patients consultent leur médecin. Nous essayons de dépister les signaux, puis nous espérons trouver des solutions qui permettront d'interrompre la progression de ces maladies dévastatrices. »

Gert Scheper, titulaire d'un doctorat

Venture Leader, Oral Cavity & Oropharyngeal Cancer/Cervical Cancer
Disease Interception Accelerator

L'opportunité :

Les cancers de la cavité buccale et les cancers oropharyngés constituaient la sixième catégorie de cancers les plus répandus au monde en 2009. On estime qu'ils touchaient environ 500 000 personnes en tout.6 Aux États-Unis seulement, plus de 45 000 personnes pourraient être diagnostiqués avec cette maladie cette année et seules un peu plus de la moitié d'entre elles seront encore en vie dans cinq ans.7 Le traitement de ces maladies peut comprendre une combinaison de radiothérapie, de chirurgie et de chimiothérapie et, à leurs stades avancés, elles peuvent provoquer une défiguration.8 En outre, le cancer du col de l'utérus était le quatrième cancer le plus couramment diagnostiqué chez les femmes en 2012, avec 527 600 cas estimés à travers le monde.9

6 Warnakulasuriya, S. Global epidemiology of oral and oropharyngeal cancer. Oral Oncol. 2009 Avr-Mai ;45(4-5):309-16. doi: 10.1016/j.oraloncology.2008.06.002. Epub 2008 Sep 18.
7 The Oral Cancer Foundation. Oral Cancer Facts. http://www.oralcancerfoundation.org/facts/. Consulté en novembre 2015.
8 The Oral Cancer Foundation. Treatment. http://www.oralcancerfoundation.org/treatment/. Consulté en novembre 2015.
9 American Cancer Society. Global Facts & Figures 3rd Edition. http://www.cancer.org/acs/groups/content/@research/documents/document/acspc-044738.pdf. Consulté en janvier 2016.