Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Skip to main content

Rechercher

Recherche sur le traitement des infections respiratoires

Infections respiratoires

Infectious Diseases & Vaccines

Infectious Diseases & Vaccines

The structure of HIV
The structure of HIV

Les infections respiratoires font partie des maladies les plus fréquentes chez les êtres humains.

Besoin non satisfait commun, mais significatif

Les infections respiratoires font partie des maladies les plus fréquentes chez les êtres humains. L'épidémiologie de la plupart des infections respiratoires se caractérise par des épidémies saisonnières, bien que certaines soient prévalentes toute l'année. L'épidémie de grippe survient chaque année en automne et en hiver dans les régions tempérées, tandis que dans les pays tropicaux, les virus de la grippe circulent toute l'année avec un ou deux pics pendant les saisons des pluies. Les hospitalisations et les décès dus à une maladie respiratoire virale surviennent principalement chez les groupes exposés à un risque élevé (par ex., les très jeunes, les personnes âgées et les malades chroniques).

Nous souhaitons étudier le traitement et les vaccins pour un certain nombre d'infections virales dont la grippe, qui reste l'un des défis de santé publique les plus graves au monde, et le virus respiratoire syncytial (VRS), la dernière des maladies infantiles majeures qui n'a pour l'instant aucun traitement préventif ni vaccin.

Un défi majeur dans la lutte contre le VRS et la grippe réside dans la pose d'un diagnostic rapide de sorte qu'une décision éclairée puisse être prise à propos de la prise en charge du patient. Dans le but de répondre à ce besoin non satisfait, Janssen Diagnostics, par le biais d'un partenariat en collaboration avec Biocartis, met à disposition une technologie pour la réalisation d'un test de diagnostic qui identifie le VRS et la grippe.

Lutter contre une maladie infantile majeure

Le virus respiratoire syncytial (VRS) est un virus affectant les poumons et les voies respiratoires. Pour les enfants âgés de moins de cinq ans, le VRS constitue la cause la plus fréquente d'infection aiguë des voies respiratoires inférieures (IAVRI). Le VRS est la cause la plus fréquente de bronchiolite et de pneumonie chez les enfants de moins d'un an aux États-Unis et une cause majeure d'hospitalisation en raison d'une IAVRI dans le monde.

Plus de 50 % des nourrissons sont infectés au cours de leur première saison de VRS et près de 100 % des enfants contractent le virus avant l'âge de trois ans. Le VRS constitue également une cause importante d'infection des voies respiratoires inférieures chez les personnes immunodéprimées, les personnes âgées, ainsi que chez les adultes atteints d'une maladie pulmonaire chronique telle que l'asthme et la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

Nous développons actuellement un analogue nucléosidique oral anti-VRS pour le traitement du VRS. Nous évaluons l'inhibition de la réplication du VRS en agissant sur la polymérase virale. Nous travaillons également au développement d'un vaccin à base d'AdVac®, pour les nourrissons et les enfants jusqu'à deux ans, en évaluant les principaux sous-groupes de VRS.

Prendre position contre la grippe

La grippe survient partout dans le monde, avec une infection moyenne par le virus de 5 à 10 % des adultes et de 20 à 30 % des enfants chaque année. Dans le monde, la grippe saisonnière entraînerait environ trois à cinq millions de cas sévères de la maladie, et environ 250 000 à 500 000 décès. L'épidémie annuelle de grippe peut gravement affecter toutes les populations, mais le risque le plus élevé de complications concerne les enfants âgés de moins de deux ans, les adultes âgés de 65 ans et plus, les femmes enceintes, ainsi que les personnes de tout âge présentant certaines pathologies, telles que les maladies cardiaques, pulmonaires, rénales, hépatiques, sanguines ou métaboliques chroniques (par ex., diabète) ou un système immunitaire affaibli.

Nous développons actuellement un inhibiteur oral de la polymérase de la grippe A. Il s'agit d'un antiviral à action directe agissant via la sous-unité PB2 de la polymérase du virus de la grippe. Ce développement cherche à cibler une autre partie du processus de réplication virale afin de traiter les souches du virus de la grippe pouvant être résistantes aux antiviraux existants avec d'autres modes d'action (MDA).