Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Skip to main content

Rechercher

Biomarqueurs en oncologie

Biomarqueurs

Nous avons pour ambition d'ouvrir une ère de médecine personnalisée fondée sur les biomarqueurs.

L'importance des biomarqueurs

Les biomarqueurs sont une composante de plus en plus centrale de nos activités de développement de médicaments, et ils sont utilisés de nombreuses façons différentes. Nous discernons un énorme potentiel dans la transformation des biomarqueurs prédictifs en tests de diagnostic compagnons susceptibles d'être employés dans l'environnement clinique pour guider l'utilisation ciblée et individualisée de nos traitements. C'est pour cela qu'un test de diagnostic compagnon est en cours de développement pour un nombre croissant des produits de notre pipeline. Nous parlons à ce propos de « convergence diagnostic-thérapeutique », un concept essentiel pour atteindre le but ultime de la médecine personnalisée : l'aptitude à fournir le bon traitement au bon moment et à la bonne dose au bon patient.

Le laboratoire en pathologie moléculaire central de Janssen Research & Development appuie la découverte et les biomarqueurs oncologiques visant à valider les cibles médicamenteuses et à découvrir des marqueurs identifiant les patients susceptibles de répondre à nos composés exploratoires. Nous disposons d'un laboratoire d'histochimie doté de tout le matériel nécessaire, et entre autres de capacités d'histologie numérique, et proposons les technologies et capacités fondamentales suivantes :

  • Cellules tumorales circulantes (CTC)
  • Immunophénotypage
  • Pathologie moléculaire (IHC, FISH)
  • Pathologie numérique
  • Génomique (profilage transcriptionnel, analyse du miARN, qPCR, RT-PCR, NGS, séquençage de l'exome, WGS)
  • Analyse des voies moléculaires
  • Développement de dosages des protéines
  • Bio-informatique
  • Essais cellulaires
Quelques exemples de notre travail sur les biomarqueurs

Récepteur aux androgènes (RA)

Le récepteur aux androgènes (RA) joue un rôle important dans le développement normal et la préservation de la prostate. De nombreux changements de l'axe de signalisation du RA surviennent toutefois au cours des différents stades de la maladie, dont la génération de variants d'épissage du RA, qui entraînent une signalisation androgène continue. Plusieurs changements ont été identifiés, y compris des variants d'épissage du RA. Les spécialistes des biomarqueurs de Janssen ont mis au point des tests détectant la présence de ces anomalies du RA. Des efforts sont également menés pour comprendre l'« axe de signalisation du RA » pour les CTC. Les tests de l'axe de signalisation du RA sont conçus pour détecter simultanément plusieurs changements des biomarqueurs.

Récepteur du facteur de croissance des fibroblastes (FGFR)

Les FGFR sont des récepteurs à activité tyrosine kinase impliqués dans la transduction du signal. La perturbation de la régulation de la voie contrôlée par ces récepteurs mène généralement au cancer. En collaboration avec Astex, Janssen a identifié un inhibiteur à petites molécules possédant une activité contre les quatre récepteurs de cette famille. Nous avons identifié des biomarqueurs permettant à notre équipe clinique de concevoir des études sélectionnant les patients dont nous pensons qu'ils présenteront une meilleure réponse au médicament.

Tyrosine kinase de Bruton (BTK)

Les études suggèrent que la maturation et la survie des lymphocytes B normaux, et peut-être de leurs équivalents malins, requièrent une signalisation au niveau du récepteur des lymphocytes B par l'intermédiaire de la BTK. Nos activités actuelles sur les biomarqueurs sont axées sur la caractérisation des mécanismes moléculaires et génétiques des cellules tumorales responsables de la résistance aux médicaments et sur l'identification des biomarqueurs associés à la dépendance à la voie de signalisation des récepteurs des lymphocytes B (c.-à-d. pharmacosensibilité).

Oncology

Oncology

Human lung bronchioalveolar carcinoma cell