Skip to main content

Maladie de Crohn

Maladie de Crohn

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique de l’intestin qui évolue par poussées. Environ 16'000 personnes sont porteuses de ce diagnostic en Suisse1). L’inflammation peut concerner l’ensemble du système digestif, c’est-à-dire de la cavité buccale jusqu’à l’anus, mais, le plus souvent, elle n’affecte que la zone de transition entre l’intestin grêle et le côlon (gros intestin). La maladie peut concerner toutes les couches de la paroi intestinale. On observe parfois des segments d’intestin sains juste à côté de segments malades, on parle alors d’atteinte segmentaire.

Les principaux symptômes sont des diarrhées, des maux de ventre, de la fièvre et une perte de poids. Des sténoses (rétrécissements) peuvent se former dans l’intestin, ainsi que des fistules (canaux enflammés). Il existe aussi des manifestations «extra-intestinales» de la maladie de Crohn, par exemple des inflammations des yeux, de la peau, du foie ou des articulations.

Traitement

La maladie de Crohn est à l’heure actuelle incurable. Toutefois, les possibilités de traitement se sont nettement améliorées ces dernières années et, dans la majorité des cas, on peut de nos jours contrôler la maladie grâce aux médicaments à disposition. L’objectif du traitement est de maîtriser l’inflammation et d’allonger autant que possible les périodes de rémission (phases de la maladie sans poussées).

En général, le traitement de la maladie de Crohn repose sur des médicaments anti-inflammatoires. Il est également conseillé de veiller à l’alimentation, mais chaque patient réagit de manière différente et il est impossible de donner des recommandations nutritionnelles valables pour tous. Dans les cas graves, on a recours à des médicaments ayant un effet modulateur sur le système immunitaire. Il est parfois aussi nécessaire de pratiquer une intervention chirurgicale, avec élimination d’une partie du tissu intestinal. En présence de tableaux cliniques modérés à sévères, on dispose désormais de médicaments biologiques. Ces médicaments, fabriqués selon des procédés biotechnologiques, exercent un effet très ciblé et permettent souvent aux patients de mener une vie presque sans symptômes. Certains sont administrés par perfusion, d’autres par injection sous-cutanée. On a habituellement recours aux médicaments biologiques lorsque d’autres options thérapeutiques n’agissent pas ou n’entrent pas en ligne de compte.

Organisations de patients

Association Suisse de la Maladie de Crohn, http://www.smccv.ch/fr/