Skip to main content

Hépatite C

Hépatite C

Tableau clinique

L’hépatite C (du grec hepar = foie) est une inflammation du foie due au virus de l’hépatite C (VHC). L’infection aiguë n’est que rarement symptomatique et elle peut, dans environ 20 pour cent des cas, guérir d’elle-même au cours des premiers mois. Par contre, dans les autres 80 pour cent, l’infection devient chronique et son évolution peut conduire à des lésions hépatiques graves telles que cirrhose et carcinome hépatocellulaire. L’hépatite C est, après l’hépatite A et B, la maladie infectieuse du foie la plus fréquente. Environ 130 à 150 millions de personnes souffrent d’hépatite C chronique dans le monde et 700 000 meurent chaque année de cette infection.1)

Il existe six formes différentes du virus de l’hépatite C (génotypes 1 à 6 du VHC). Le génotype 1 est le plus répandu en Europe. La transmission de l’hépatite C se fait par du sang infecté. Jusqu’en 1992, le VHC était souvent transmis lors de transfusions sanguines ou de greffes d’organe en raison de produits sanguins infectés. Depuis lors, le contrôle standardisé des produits sanguins permet d’exclure presque complètement cette voie d’infection. De nos jours, la transmission du virus se fait principalement lors de l’utilisation commune d’aiguilles souillées par du sang de personnes infectées. La transmission de l’hépatite C par voie sexuelle peut se produire en cas de lésions des muqueuses.

Traitement
Il n’existe pas de vaccin contre l’hépatite C, mais on peut en principe guérir de la maladie grâce aux nouvelles options thérapeutiques. Ces dernières années, les chances de guérison ont fortement augmenté grâce à des médicaments améliorés. Ceux-ci agissent au niveau du cycle de vie du virus et inhibent de manière ciblée certaines étapes de la synthèse du virus. Le traitement de l’hépatite C dépend du génotype du virus responsable. Le stade d’évolution de la maladie ou les éventuels traitements déjà appliqués peuvent aussi jouer un rôle. Les différents médicaments qui sont utilisés dans le cadre du traitement sont parfois administrés en combinaison. Le traitement dure plusieurs semaines. Sa durée est variable et dépend du génotype et des médicaments utilisés. La guérison est complète lorsqu’il n’y a plus de virus décelable dans le sang trois mois après la fin du traitement.

1) Source: www.hepc.ch, (consulté le 13.09.2016)