Skip to main content

Pourquoi faut-il un code sur la publication des prestations pécuniaires?

Pourquoi faut-il un code sur la publication des prestations pécuniaires?

Janssen est une référence quand il s’agit de mettre à disposition de la société des médicaments innovants et parfois vitaux. C’est grâce à notre recherche et notre collaboration avec les médecins, les scientifiques, les hôpitaux et les autres professionnels et organisations de santé  que de tels développements sont possibles. Cette coopération a permis de considérablement améliorer la santé des patients.

En juin 2013, la Fédération Européenne des Industries et Associations Pharmaceutiques (EFPIA) a formellement adopté le Code sur la publication, à savoir le « Code on Disclosure of Transfers of Value from Pharmaceutical Companies to Healthcare Professionals and Healthcare Organisations » dans un effort d’auto-réguler les versements de prestations pécuniaires (p.ex. indemnisation pour prestation de service, contribution aux coûts de formation etc.) dans le cadre de collaborations entre l’industrie pharmaceutique, les professionnels et organisations de santé.

En juin 2016 Janssen, comme d’autres laboratoires pharmaceutiques membres de EFPIA, a publié les prestations pécuniaires versées au cours de l’année 2015. Il s’agit par exemple de supports financiers pour la participation à des manifestations de formation continue, d’indemnisations pour prestations de conseil et de services ou de soutiens financiers à la formation continues destinés à des organisations de santé. Par la suite, il y aura une publication annuelle de toute prestation pécuniaire versée l’année précédente.

Bien que nous respections le doit à la vie privée, nous souhaitons activement encourager les professionnels de santé de divulguer leurs données individuelles. Nous nous réjouissons de constater une tendance positive en la matière. Notre but pour 2017 est d’encourager encore plus de professionnels de santé de nous accompagner sur le chemin de la transparence. En effet, nous sommes fermement persuadés qu’une communication franche concernant de telles interactions est bénéfique à tous, puisque ces interactions avec les professionnels resp. les organisations de santé sont légitimes et qu’elle contribuent à améliorer les résultats des traitements.

Janssen soutient sans réserve le Code EFPIA sur la publication et sa transposition dans les codes des associations pharmaceutiques nationales. Celui-ci constitue en effet une étape significative sur le chemin visant à améliorer la transparence concernant les interactions entre les professionnels resp. les organisations de santé. Ces interactions sont importantes puisqu’elles contribuent à améliorer les connaissances sur les maladies, à développer de nouveaux médicaments et finalement à mettre à disposition des patients de meilleures options thérapeutiques.