Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Skip to main content

Rechercher

Agir ensemble pour lutter contre la tuberculose

Agir ensemble pour lutter contre la tuberculose
 

Ne dit-on pas qu’en politique, il peut se passer bien des choses en une semaine ? Alors 135 ans peuvent représenter une éternité dans le monde de la santé.

Le 24 mars 1882, Robert Koch, médecin allemand, donna une présentation lors d'un congrès médical qui laissa les communautés scientifique et médicale stupéfaites. Il fit part de sa découverte prouvant que la tuberculose (TB) était provoquée par un bacille (une sorte de bactérie) et qu'elle se transmettait d'homme à homme, réfutant ainsi une hypothèse de longue date selon laquelle il s'agissait d'une maladie génétique. Les conclusions du professeur Koch amorcèrent une révolution dans le diagnostic et le traitement de la tuberculose qui se traduisit par un déclin significatif des taux de mortalité et fut porteuse d'espoir pour des millions de patients et leurs familles.

Accélérons la séquence jusqu’à 2017 : malgré plus d'un siècle de progrès dans la lutte contre la tuberculose, on est encore très loin d'avoir vaincu cette maladie. Les données les plus récentes de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) nous apprennent qu'il y a eu 10,4 millions de cas de tuberculose en 2015 dans le monde, avec 1,8 million de personnes ayant succombé à la maladie, 400 000 d’entre elles étant également atteintes du VIH1.

Très nombreux sont ceux en Asie-Pacifique qui sont confrontés chaque année à la dure réalité qui se cache derrière ces chiffres. Notre région compte le plus grand nombre de personnes vivant avec la tuberculose et, en 2015, environ 800 000 patients sont décédés de cette maladie2 - soit près de la moitié du total mondial. Ceci représente un lourd tribut pour les familles et les communautés, bon nombre d'entre elles devant déjà faire face à d’autres soucis de santé et à des difficultés économiques.

Chez Janssen, nous refusons de rester les bras croisés pendant que les patients attendent. La tuberculose constitue un volet important de notre stratégie de recherche et d'innovation, et nous sommes déterminés à prendre part aux efforts visant à l’éradiquer, notamment grâce à l'introduction et l'utilisation à bon escient de la bédaquiline, un antituberculeux doté d'un nouveau mécanisme d'action, découvert et mis au point par les chercheurs de Janssen.

Grâce à des collaborations intelligentes entre nos équipes, au niveau Global et en Asie-Pacifique, et avec le concours des organisations gouvernementales et non gouvernementales, nous avons constaté des progrès significatifs dans nos efforts pour accroître l'accès aux médicaments, mais aussi pour renforcer la sensibilisation, le diagnostic et la prise en charge des patients dans la région.

Les patients atteints de tuberculose multirésistante bénéficient d'un accès à la bédaquiline grâce à un partenariat entre Janssen et l'agence américaine USAID (United States Agency for International Development) dans le cadre duquel 30 000 traitements seront fournis aux pays éligibles à l'horizon 2019. L'année dernière, les patients atteints de tuberculose multirésistante au Bangladesh, en Indonésie, en Birmanie, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, aux Philippines, en Thaïlande et au Vietnam ont reçu de la bédaquiline dans le cadre de ce programme. En 2017, nous estimons que les premiers patients en Chine commenceront le traitement par le biais de leur programme national d'introduction de nouveaux médicaments, dans le cadre duquel la bédaquiline sera fournie gratuitement dans les hôpitaux publics de certaines villes de Chine, à travers un programme d'accès contrôlé.

La bédaquiline a également été introduite en Inde en 2016 par le biais d'un programme d'accès soumis à conditions. Nous constatons une progression au niveau du recrutement des participants, et nous nous réjouissons à l'idée de continuer à travailler avec le gouvernement à mesure que le programme prend de l'ampleur. À côté de notre mobilisation pour permettre un accès optimal à la bédaquiline en Inde, nous sommes également impliqués dans certains programmes de lutte contre la tuberculose au sein des communautés destinés à améliorer la sensibilisation à la maladie et la pose de diagnostic, ainsi qu’à fournir un soutien alimentaire aux patients.

Citons à cet effet nos partenariats de sensibilisation dans des villes telles que Mumbai, Patna, Nagpur et Hyderabad, qui ont donné lieu à des campagnes de sensibilisation majeures déployées sur les véhicules de transport public, en particulier les trains, les bus et les poussepousses ; dans les médias grand public, comme les émissions de radio et les cinémas et au sein des communautés, en utilisant le théâtre de rue et des unités mobiles de santé.

Au Vietnam, notre équipe travaille avec Friends for International Tuberculosis Relief, une organisation non gouvernementale allemande qui s'engage dans la lutte contre la tuberculose dans les pays en voie de développement, pour soutenir les travailleurs de santé impliqués dans la lutte contre la tuberculose au sein des communautés dans le quartier Go Vap de Ho Chi Minh Ville, afin d'augmenter le dépistage des cas et d'assurer une prise en charge intégrale aux patients et à leurs familles.

Le programme Proper Care a déjà enregistré des résultats spectaculaires, avec une augmentation du taux de réussite thérapeutique passant de 85,2 à 88,4 pour cent et une diminution du nombre de patients perdus de vue qui passent de 7,2 à 0,5 pour cent3. Fort de ces succès, nous avons déployé le programme dans deux autres quartiers de la ville, et nous travaillons avec le gouvernement pour l’étendre à 12 autres quartiers dans trois villes du pays.

Dans le cadre d'un partenariat avec l'association internationale à but non lucratif PATH, nous apportons également une assistance ciblée pour lutter contre la tuberculose chez l'enfant dans la province de Nghe An au Vietnam, à travers le projet Breath for Life.

En œuvrant avec le gouvernement local et les travailleurs de santé, nous renforçons les procédures de prévention, de détection et de traitement pour les enfants, en nous attachant tout particulièrement à identifier les enfants qui sont en contact étroit avec des personnes chez lesquelles la tuberculose a été diagnostiquée afin d’améliorer les services de santé de premier niveau. Le modèle durable mis au point par Breath for Life est maintenant considéré comme une bonne pratique pour lutter contre le tuberculose chez l'enfant dans les quatre districts de Nghe An impliqués dans le projet. D’autres initiatives sont en cours pour inciter d'autres provinces et les décideurs au niveau national à déployer cette approche dans le reste du Vietnam.

Ces programmes sont un exemple des efforts incessants menés par les équipes de Janssen et par nos partenaires en Asie-Pacifique qui travaillent main dans la main pour combattre ce fléau qu’est la tuberculose.

Pour commémorer la découverte considérable du Dr. Koch, la date du 24 mars a été retenue pour devenir la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose. Cette journée fournit à tous ceux qui sont déterminés à éradiquer la tuberculose l'occasion de reconnaître les succès de l'année précédente mais aussi de se remobiliser pour accélérer les avancées futures. Cent trente-cinq ans représentent vraiment une éternité dans le monde de la santé et nous reconnaissons qu'aucune entreprise ne peut changer à elle seule le cours de l'histoire. Avec des millions de personnes toujours infectées chaque année, il reste encore beaucoup à faire si nous voulons éradiquer la tuberculose.

Aujourd'hui, nous nous remobilisons pour ce travail essentiel.


1http://www.who.int/tb/publications/global_report/gtbr2016_main_text.pdf?ua=1

2http://www.who.int/tb/publications/global_report/gtbr2016_annex3.pdf?ua=1

3Chiffres internes approuvé par l'équipe de Global Public Health