Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Skip to main content
 

Rechercher

Thérapie ciblée des tumeurs solides

Thérapie ciblée des tumeurs solides

Avec les thérapies ciblées des tumeurs solides, nous travaillons à la découverte et au développement de traitements transformationnels pour le cancer du poumon, le cancer urothélial (cancer de la vessie et des voies urinaires) et le cancer colorectal.

CANCER DU POUMON

Nous sommes déterminés à impulser un changement de paradigme dans le traitement du cancer du poumon, le deuxième cancer le plus fréquent aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Notre stratégie vise à cibler la nature complexe de la maladie en agissant sur les différents mécanismes de celle-ci. Ce qui implique trois approches distinctes : la thérapie ciblée à l'aide de petites et grandes molécules, les anticorps bispécifiques conçus pour atteindre deux cibles différentes et la vaccination thérapeutique. Nous nous concentrons plus particulièrement sur le cancer bronchique non à petites cellules (CBNPC) ainsi que sur le cancer bronchique à petites cellules. Environ 85 pourcent des cancers du poumon sont des CBNPC ; le taux de survie globale des patients à qui un CPNPC a été diagnostiqué est de 23 pourcent.

CANCER UROTHÉLIAL (CANCER DE LA VESSIE ET DES VOIES URINAIRES)

En dépit des traitements disponibles, il existe un besoin non satisfait important qui repose sur la prévalence de résultats décevants. Nous nous efforçons de mieux comprendre les facteurs à l'origine du cancer urothélial pour pouvoir tirer profit des thérapies ciblées en monothérapie et en association thérapeutique afin d'améliorer le pronostic. On estime à 550 000 le nombre de nouveaux cas de cancer de la vessie diagnostiqués dans le monde rien qu'en 2018.

CANCER COLORECTAL

Dans le cas du cancer colorectal, nous explorons les propriétés des cellules souches, y compris leur mode d'auto-renouvellement, ainsi que l'hypothèse associée selon laquelle les tumeurs prolifèrent à partir d'un type de cellule souche cancéreuses. Nous nous intéressons également à la manière de prévenir et de stopper le développement des tumeurs malignes du côlon et du rectum en misant sur le diagnostic et le traitement des lésions précancéreuses. Avec 1,8 million de cas diagnostiqués en 2018, le cancer colorectal est la troisième cause principale de décès des suites d'un cancer dans le monde.

Oncology

Oncology

Human lung bronchioalveolar carcinoma cell