Skip to main content

Search

Immunologie

Immunologie
Dermatologie

Le psoriasis en plaques est la forme la plus courante de psoriasis et se caractérise par des plaques rouges et surélevées couvertes de squames blanc argenté composées de cellules cutanées mortes. Ces plaques apparaissent le plus souvent sur le cuir chevelu, les genoux, les coudes et le bas du dos. Elles sont souvent douloureuses, occasionnent des démangeaisons, et peuvent se craqueler et saigner1.

Le psoriasis touche environ 1 à 3 % de la population canadienne2.

Le fardeau imposé par le psoriasis en plaques va bien au-delà des symptômes physiques. Son incidence sur la santé physique et mentale est semblable à celle du cancer, de la dépression et de bien d’autres maladies chroniques3.

Janssen offre des traitements contre le psoriasis en plaques.

Pour de plus amples renseignements, visitez le site
[Français]: http://www.livingwellwithpsoriasis.com/fr

Téléchargez notre brochure destinée aux patients : Prenez les commandes : bien vivre avec le psoriasis

1. National Psoriasis Foundation. About psoriasis: Types of psoriasis. En ligne à l’adresse :
http://www.psoriasis.org/netcommunity/learn_types
2. Poulin Y, Wasel N, Chan D, et al. Evaluating practice patterns for managing moderate to severe plaque psoriasis. Can Fam Physician 2012;58:e390-400.
3. Comité canadien des lignes directrices sur le psoriasis. Lignes directrices canadiennes pour la prise en charge du psoriasis en plaques, juin 2009. En ligne à l’adresse :
http://www.dermatology.ca/wp-content/uploads/2012/03/Lignesdirectricespsoriasis.pdf
Gastroentérologie

La maladie de Crohn est une affection chronique pour laquelle il n’existe actuellement aucun remède. Elle se manifeste par une inflammation qui peut toucher n’importe quelle partie du tractus gastro-intestinal, mais s’attaque le plus souvent à la partie inférieure de l’intestin grêle et à la partie supérieure du colon1.

La colite ulcéreuse est plus localisée que la maladie de Crohn. Elle touche le colon, y compris le rectum et l’anus, mais ne traverse pas toute l’épaisseur de la paroi digestive2.

Un Canadien sur 150 vit avec la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse. Ce taux figure parmi les plus élevés au monde3.

Janssen fournit des traitements pour ces maladies gastro-intestinales chroniques et continue de soutenir la recherche pour leur trouver un remède.
Téléchargez notre brochure destinée aux patients : Carte portefeuille sur la façon de parler à votre médecin

1. Crohn et Colite Canada. La maladie de Crohn. En ligne à l’adresse :
http://www.crohnetcolite.ca/site/c.ekLUK8ONLlKaE/b.9070767/k.E214/La_mal...
2. Crohn et Colite Canada. La colite ulcéreuse. En ligne à l’adresse :
http://www.crohnetcolite.ca/site/c.ekLUK8ONLlKaE/b.9070769/k.679D/La_col...
3. Crohn et Colite Canada. Facts and Statistics. En ligne à l’adresse :
http://www.crohnsandcolitis.ca/site/c.dtJRL9NUJmL4H/b.9221471/k.5D6A/Fac...
Rhumatologie

L’arthrite est une des principales causes d’invalidité au Canada. La polyarthrite rhumatoïde (PR) touche environ 300 000 Canadiens1.

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie auto-immune qui attaque les articulations et provoque de l’enflure, de la douleur, de l’inflammation et la destruction articulaire1.

Le rhumatisme psoriasique est une autre maladie auto-immune qui peut survenir chez les personnes atteintes de psoriasis. En effet, entre 10 et 30 % des personnes atteintes de psoriasis souffriront également de rhumatisme psoriasique. Elle se révèle habituellement peu à peu, avec des douleurs au niveau de quelques articulations seulement, pour progresser ensuite vers les autres articulations2.

La spondylarthrite ankylosante est également une maladie auto-immune. Elle touche de 150 000 à 300 000 Canadiens. Les articulations de la colonne vertébrale sont attaquées, ce qui provoque de la douleur et de l’inflammation au dos3.

Janssen fournit du soutien et des traitements contre ces maladies auto-immunes.

1. La société de l’arthrite. Polyarthrite rhumatoïde : Le saviez-vous? En ligne à l’adresse :
http://www.arthrite.ca/page.aspx?pid=5945.
2. La société de l’arthrite. Arthrite psoriasique : Le saviez-vous? En ligne à l’adresse :
http://www.arthrite.ca/page.aspx?pid=5915
3. La société de l’arthrite. Spondylarthrite ankylosante : Le saviez-vous? En ligne à l’adresse :
http://www.arthrite.ca/page.aspx?pid=5838

 UN APERÇU DES MÉDICAMENTS BIOLOGIQUES ET DES PRODUITS BIOLOGIQUES ULTÉRIEURS (OU BIOSIMILAIRES)

Qu’est-ce qu’un médicament biologique?

Un médicament biologique est un médicament sur ordonnance utilisé pour traiter diverses maladies complexes et affections. Les médicaments biologiques sont de grosses protéines dérivées de cellules vivantes. Ils sont plus complexes et variables que des composés chimiques, ce qui les rend difficiles à caractériser (c.-à-d. que tous leurs composants sont difficiles à déterminer et à définir) et impossibles à copier. Comme la fabrication des médicaments biologiques consiste à utiliser des organismes vivants, un tel processus peut être très complexe et sensible à tout changement[1].

Qu’est-ce qu’un produit biologique ultérieur (PBU) ou un biosimilaire?

Les produits biologiques ultérieurs (PBU) ou biosimilaires commencent à faire leur entrée sur le marché canadien. Un biosimilaire est un médicament biologique qui entre sur le marché après un médicament biologique novateur déjà approuvé, et qui présente une similarité établie avec un médicament biologique novateur[2]. Bien qu’un biosimilaire soit très semblable au médicament biologique de référence, les deux ne sont pas identiques. Selon Santé Canada, l’autorisation d’un biosimilaire ne constitue pas une déclaration d’équivalence au médicament biologique de référence[3].

Pour plus de renseignements, consultez la foire aux questions de Santé Canada sur les PBU (cliquez sur ce lien pour y accéder).

Pour connaître notre position sur les biosimilaires au Canada, cliquez ici.